Sunday, 29 May 2016

Un but d'la Bibl'ye - Bible snippet



Actes des Apôtres, chapitre 12, vèrsets 7-16

Acts, 12: 7-16
Et y'eut eune lueu êgaluante dans l'aître et un m'sagi du Seigneu géthit et rêvilyit Pièrre en l'êlouochant. I' lî dit, "Lève-té dêliêment!", et d'un co i' fut d'senhalaûdé. Épis lé m'sagi dit, "Grée-té et caûche-té!" Et v'là tch'i' fit. Et i' lî dit, "Enfliube-té dans ta clioque et vé-t-en acanté mé!" Et i' sortit souotre li, sans saver si chein qu'lé m'sagi fit 'tait la véthité, mais criyant pus à co qu'i' rêvait. Auprès aver pâssé l'preunmié gardgien épis l'deuxième, il' avîndrent à l'us d'fé tchi s'adonnait à la ville. L'us s'ouvrit d'san gré et i' lus dêhalîdrent et lus arroutîdrent avaû eune rue, et là-d'ssus lé m'sagi l'laîssit. Pièrre èrvînt à sé et dit, "Véthe, j'sis seux achteu qu'lé Seigneu m'avait env'yé chu m'sagi à seule fîn dé m's'couothi du pouvé d'Hérode et d'tout chein qu'les Juis sont à espéther." Coumme i' rêalîsist tout chennechîn, i' s'n allait siez Mathie, la méthe à Jean mênommé Mar, où'est'qu'un fliotchet dg'ieux lus 'taient assembliés pouor prier. I' tapit à l'us et eune hardelle tch'avait nom Rhode vînt ouvri. Ou r'connut la vouaix à Pièrre, et fut si rêjouie qu'au run d'li'ouvri l'us ou r'couothit par dédans pouor dithe qué Pièrre 'tait à l'us. I' lus dîdrent, "Tu niolinne!" Mais oulle însistit qué ch'tait vrai. I' lus dîdrent, "Ch'est san m'sagi!"

Pièrre èrtapit à l'us, et quand nou l'î ouvrit, nou l'vit et nou fut êbézoui.

Friday, 27 May 2016

Un but d'la Bibl'ye - Bible snippet



La Bouonne Nouvelle s'lon Jean, chapitre 10, vèrsets 11-16:

Gospel according to Jean, 10: 11-16:
Mé, j'sis l'bouôn gardeux d'brébis: lé bouôn gardeux donne sa vie pouor les brébis. L'chein tch'est un valet, tchi n'est ni l'gardeux ni l'maît' des brébis, vait l'loup appréchi et happe la pathe hors des brébis; et l'loup d'vale sus ieux et les cache par touos les bords, et viyant qu'il est un valet i' n'est pon gêné pouor les brébis. Mé, j'sis l'bouôn gardeux; j'connais mes brébis, et ieux i' m'connaîssent, tout coumme lé Péthe mé connaît et mé l'Péthe; et j'donne ma vie pouor les brébis. Et j'en ai d'aut's brébis tchi n'sont pon d'chu clios-chîn. Jé s'sai d'même lus dgide, et il' êcout'tont ma vouaix, à seule fîn qu'i' y'ait un troupé et un gardeux.

Anglo-Norman words: Word of the Month: Decoration

Anglo-Norman words: Word of the Month: Decoration: The primary focus of the present AND project involves the editing of those entries beginning with the letters N, O, P and U. In addition to...

Thursday, 26 May 2016

Estanme, êtanme - Worsted

At the café this morning (chat every Thursday at Costa Coffee, Bath Street, Saint Helier, 10.30-11.30am -ish - all welcome including eavesdroppers!) some participants were attempting a little word quiz apparently dating from the early C20th or perhaps end of C19th. Among the old-fashioned vocab in the quiz, the word for worsted was included; cue a discussion of how to say worsted, the woollen material, in Jèrriais. The dictionaries give estanme, but around the tables in the café there were memories of the form êtanme being used. Another one for the Dictionary addenda!

Un but d'la Bibl'ye - Bible snippet



La Bouonne Nouvelle s'lon Matchi, chapitre 4, vèrsets 1 à 11:

Gospel according to Matthew, 4: 1-11:
Épis Jésû fut emm'né par l'esprit dans lé d'sèrt pouor y'êt' êprouvé par lé dgiâbl'ye. Et quand il eût jeuné quarante jours et quarante nyits, i' 'tait affanmé. Et l'enforteuneux, quand i' s'appréchit d'li, lî dit, "S'tu'es l'Fis dé Dgieu, di qu'ches rotchièrs-chîn d'veingent des pains!"

Mais Jésû lî rêponnit, "Il est êcrit: 'L'houmme né vit pon raîque du pain, mais dé toute pathole tchi sort d'la bouoche dé Dgieu'."

Épis l'dgiâbl'ye l'emportit dans la Sainte Ville et l'mâtit sus l'copé du templ'ye.

Wednesday, 25 May 2016

I' n'n'ont fait eune maie! - Mayhem!



Né v'chîn eune lectuthe dé l'articl'ye en Jèrriais dans l'neunmétho du mais d'Mai 2016 du Town Crier (l'magâsîn d'la Pâraisse dé Saint Hélyi).

Here's a reading of the Jèrriais article from the May 2016 issue of the Saint Helier Parish magazine.

Tuesday, 24 May 2016

Sonnet 110 d'Shakespeare



Sonnet 110

Hélas, j'ai galvaûdé, véthe, chîn' et là:
ch'est-i' qu'au veu d'tout l'monde j'ai bein joué l'fo!
Vendant man trésor pouor un prix d'foustras,
et contré mes dreins anmîns faîthant dro.
Ch'est bein vrai qu'j'ai dgîngni la véthité
en bêclian, mais ches clyîns - j'juthe par les cieux -
ches ilyies attriotchîtent un aut' hardé
et rajannîtent man tchoeu pouor té, man tchoeu.
Né v'là tout ag'vé, sénon chein tch'enduthe.
Ainchîn j'n'affil'lai d'aut' mén appétit
atout des nouvieautés; chenna j'té juthe,
man vièr anmîn, man dgieu d'amour, m'n affit.
Fai-mé l'beinv'nu dans tes bras - j'veurs qu'tu l'faiche:
man Paradis veint mus quand tu m'embraiche.

William Shakespeare
Vèrsion Jèrriaise dé Geraint Jennings


Tuesday, 17 May 2016

Èraver / R'aver - to have again

Né v'chîn acouo un vèrbe itératif dé conjudgi:

Here's the conjugation of verb have in iterative aspect. It can be used in a wide range of meanings, covering: retrieve, get back, recover, and of course can be used as auxiliary in composed tenses of other verbs:


èraver / r'aver - to have again

Présent

jé r'ai / j'èrai
tu r'as
i' r'a
ou r'a
jé r'avons / j'èravons
ou r'avez
i' r'ont

Prétérite

jé r'eus / j'èreus
tu r'eus
i' r'eut
ou r'eut
jé r'eûnmes / j'èreûnmes
ou r'eûtes / ou r'eûdres
i' r'eûtent / i' r'eûdrent

Monday, 16 May 2016

Èrêt', R'êt' - to be again

Né v'chîn l'vèrbe itératif èrêt', r'êt' conjudgi:

One of the grammatical features of Jèrriais verbs is the iterative aspect, whereby use of the prefix èr- (short form r'-) in principle can make just about any verb into a form including the meaning "again" or "re-". Auxiliaries such as verb be can also be iterative:

èrêt', r'êt' - to be again 

Présent

j'èrsis
tu r'es
i' r'est
ou r'est
j'èrsommes
ou r'êtes
i' r'sont

Prétérite

j'èrfus
tu r'fus
i' r'fut
ou r'fut
j'èrfeûnmes
ou r'fûtes / ou r'fûdres
i' r'fûtent / i' r'fûdrent

Sunday, 15 May 2016

Un but d'la Bibl'ye - Bible snippet

L'Églyise Pârouaîssiale
dé St. Jean
La Bouonne Nouvelle s'lon Jean, Chapitre 3, vèrsets 22-36:

Saint John's Gospel, Chapter 3, vv 22-36:
Auprès chenna, Jésû et ses approtis vîndrent dans la contrée d'Judée où'est qu'i' restit eune bordée acanté ieux, et baillit la lav'thie ès gens. Assa, Jean 'tait à bailli la lav'thie étout ès gens à Aenon tch'est du bord d'Salim, par cause qu'i' y'avait un tas dg'ieau là et des gens v'naient r'chéver la lav'thie (ch'est en tchi tout chennechîn, ch'tait d'vant qu'Jean fûsse blioutchi).

V'là tch'y'eut du hèrtchîn entre des approtis à Jean et un Juis entouor la cérémonnie d'la lav'thie. I' vîndrent à Jean et lî dit, "Maît', l'houmme tchi 'tait acanté té à l'aut' bord du Jourdain, lé chein entouor tchi qu'tu nos prêchis, ch'tî-là est achteu à bailli la lav'thie, et tout l'monde lus afflioquent à li!"

Jean rêponnit coumme chennechîn: "Fis d'âme n'èrchait rein, si ch'n'est pon bailli du ciel. Ou savez bein, vous, qu'j'avais dit, 'Mé, jé n'sis pon l'Onguenné.' J'avais explyitchi qué j'ai 'té envyé l'avant à l'Onguenné.

Friday, 13 May 2016

Sonnet 36 d'Shakespeare

Sonnet 36 d'Shakespeare

Nous deux, j'dai dithe, j'dévthêmes nos d'saccouplier,
ouaithe qué nos amours mathiés saient eunis;
ainchîn ches taques atout tchi qu'j'sis taqu'té,
sans t'n aîgue, à man tout seu j'dai suffâtchi.
Dans nos deux amours y'a raîque un respé;
tout coumme y'a l'dêpiet d'nos deux vies sparties
tchi, ouaithe qu'i' n'change pon dans ch't amour s'n êffet,
nos hale en cache-muche la jouaie d'nos parties.
Jé n'pouôrrai d'aut' t'èrvaie en sociêté;
m'n êtat pitchiabl'ye, véthe, té piqu'thait au vi.
Tu n'pouôrras nitout en publyi m'fêter,
sans ristchi qu'ta r'nommée en sait tatchie.
Mais n'fai pon chenna - j't'aime dé chutte faichon:
tu'es bein aimé et don j'dithais qu'tu'es bouôn.

William Shakespeare
Vèrsion Jèrriaise dé Geraint Jennings
13/5/2016


Un but d'la Bibl'ye - Bible snippet

L'Églyise
Pârouaîssiale
dé Saint Ouën
La Bouonne Nouvelle s'lon Jean, Chapitre 5, vèrsets 30-47:

Saint John's Gospel, Chapter 5, vv 30-47:
À man tout seu jé n'peux rein faithe, ma jug'gie est s'lon chein qué j'ouai, et jé juge justément viyant qué jé n'sis pon pouor m'pliaithe mais pouor pliaithe au chein tchi m'a envyé. Si j'têmouongne entouor mé-même, man têmouongnage n'est pon fiabl'ye. Y'a un aut' tchi têmouongne entouor mé, et san têmouongnage est fiabl'ye, j'en sis seux. Ous avez envyé pâler à Jean et li, il a têmouongni fiabliément entouor mé. Ch'n'est pon nécessaithe pouor mé qu'les hoummes têmouongnent entouor mé, mais j'dis ches choses-chîn à seule fîn qu'ou piêssêtes êt' saûvés. Jean 'tait eune veue brûlante et lithante, et ou 'têtes heutheurs pouor eune pause d'êt' dans sa leunmiéthe. Mais j'ai du têmouongnage tch'est pus grand qu'lé chein à Jean: ch'est en tchi l'travas qu'lé Péthe m'a bailli à ag'ver, chu travas qué j'sis à faithe achteu, est un têmouongnage qué ch'est l'Péthe tchi m'a envyé. Et l'Péthe lî-même tchi m'a envyé a têmouongni entouor mé. Ou n'avez pon ouï sa vouaix, vous; ou n'l'avez pon veu nitout, ni tîns sa pathole au tchoeu, par cause qu'ou n'avez pon ieu fouai en l'chein qu'il a envyé.